Usted está aquí: Documenta > Sagrada Escritura > Note sur la Bible TOB. Traduction oecuménique (2010)
Lunes, 21 Noviembre 2011

Note sur la Bible TOB. Traduction oecuménique (2010)

  • - A +
  • PDF

L'optique oecuménique de cette édition conditionne les notes sur certains thèmes, notamment au niveau de l'ecclésiologie, du ministère ordonné et de l'Eucharistie.

En revanche, les notes illustrent bien, dans leur style ponctuel et concis, les aspects dogmatiques et moraux : les mystères de la Trinité, du Christ (avec des remarques très riches), de la grâce et de la réponse humaine libre, ainsi que plusieurs points de spiritualité et d'eschatologie. La morale de la justice (préférence pour les " pauvres " et dénonciation des oppressions ; respect de la vie) est équilibrée, sans traces de dialectique de classes ; de même la morale conjugale (monogamie). On peut dire que cette édition respecte le principe herméneutique de l'analogie biblique.

Parfois les explications sont moins précises, sans s'opposer explicitement à la foi catholique. Si l'on peut comprendre que tout ne soit pas dit dans ces notes, néanmoins on doit signaler un certain recul par rapport à l'interprétation catholique, basée celle-ci sur l'analogie de la foi et la Tradition ; d'où certaines omissions sur des questions essentielles :

-l'exercice du pouvoir sacerdotal par les apôtres (l'" édification "  sacramentelle de l'Église et surtout la présidence ministérielle de l'Eucharistie ne sont pas mises en valeur), non plus que la transmission du ministère sacerdotal après les apôtres ;

-la primauté de Pierre dans le corps apostolique, et sa transmission ultérieure.

Sur d'autres points dogmatiques, les notes son très succinctes et minimalistes : péché originel ; pénitence sacramentelle ; présence du Corps du Christ dans le pain-vin consacrés ; valeur sacrificielle du mémorial eucharistique.

De ce point de vue, l'ouvrage n'est pas approprié comme introduction aux Écritures Saintes ni comme lecture pieuse ; en revanche, il sera de grande utilité aux spécialistes.

A.F.
Septembre 2011